D

Blancpain Art Contemporain, Genève
2012

Le travail de Karim Forlin a commencé avec une recherche sur et dans le territoire. Une recherche mentale évolutive qui, parfois, s’arrête ; ces pauses digressives vont permettre, par associations libres, l’émergence d’images et d’objets qui sont comme un nouveau vocabulaire subjectif permettant de délimiter métaphoriquement le territoire et de narrer subjectivement le paysage.
 

Les pièces et les installations de Forlin portent en elles une force intrinsèque due à l’ambivalence qui les habite. La rudesse des matériaux bruts et leur expressivité première contrastent avec des interventions sémiologiques fines dégageant une subtile poéticité.


Quatrième point d’un abécédaire prétexte, d’un projet lié à la mémoire «instantanée», d’un instrument de base, fondateur. Lettre D, déliter, délier, délinéer, décrire...


A.V.